C’est décidé, ce week-end on a très envie de prendre un bon bol d’air, alors on monte au belvédère ! Samedi dans le Vercors. Dimanche en Drôme des Collines.

Porte d'Urle

Le belvédère de la Porte d’Urle – Vercors

La rando en bref :

  • 1.2 km (circuit en aller-retour, prévoir 30 minutes au total)
  • 54 mètres de dénivelé positif
  • Altitude maximum : 1499 mètres
  • Départ : Bouvante – parking de l’hôtel des Dryades
  • Praticable en raquettes l’hiver
  • Notre « point de vue » en 1 mot : grandiose
  • Télécharger le circuit ici

Ouvrez grands vos yeux :

A l’approche de la Porte d’Urle, les paysages vont vous faire tourner la tête ! C’est un panorama à 360° qui défile sous vos yeux avec successivement : la vallée de St-Julien-en-Quint, le bout du Puy de la Gagère, les hauts plateaux du Vercors, la forêt de Lente et le plateau d’Ambel. Par beau temps, votre regard portera jusqu’au sommet des Trois Becs (point culminant de la forêt de Saoû), au mont Ventoux, au Glandasse ou encore le Grand Veymont.

Le décor :

Le plateau de Font d’Urle vous plonge dans un univers à part, hors du temps. Ses paysages dit « karstiques » sont l’aboutissement d’un long travail d’érosion dans le calcaire : l’eau qui s’infiltre dans la roche, creuse avec le temps un réseau de galeries et de rivières souterraines, avec en surface des gouffres que l’on appelle « scialets ».

Le petit + :

Dans ce décor incroyable, il n’est pas rare de tomber nez à nez avec une marmotte !

A voir – à faire à proximité :

Tain l'hermitage

Le belvédère de Méjeans – Drôme des Collines

La rando en bref :

  • boucle de 6.5 km (prévoir 2h environ)
  • 230 mètres de dénivelé positif
  • Altitude maximum : 340 mètres
  • Départ : Crozes-Hermitage – parking derrière l’église
  • Notre « point de vue » en 1 mot : un régal !
  • Télécharger le circuit ici

Ouvrez grands vos yeux :

Depuis les bords du Rhône, on monte, on monte, quand tout à coup apparaît plus bas la même vallée où nous nous trouvions une trentaine de minutes plus tôt. Depuis le belvédère, nos yeux suivent les méandres apaisants du fleuve avant de se porter plus au loin, pour contempler Tain l’Hermitage et les premiers contreforts de l’Ardèche.

Le décor :

On trouve sur ces collines une terre granitique, dans le prolongement géologique du massif central. Cela donne lieu à des terres quelque peu arides où poussent une végétation particulière : plantes grasses, joubarbe d’Auvergne, orpins et nombrils de Vénus, buis, cades, prunelliers, ou encore genêts purgatifs.

Le petit + :

Vous l’avez compris, vous êtes dans le berceau de l’appellation Crozes-Hermitage, typique par sa culture de  vignobles en terrasse. Vous aurez bien mérité de faire une halte dans une cave pour une petite dégustation…

A voir – à faire à proximité :

pierre aiguille

 

 

Si vous en voulez encore, on vous sert tout de suite, d’autres belvédères à ne pas rater dans la Drôme :

 

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *