Le ski de rando, vous avez déjà essayé ? Une pratique qui requiert endurance, maîtrise du ski et forte envie de nature sauvage hors des sentiers battus !

Ski rando Drôme

Qu’est ce que c’est ?

Le ski de randonnée d’aujourd’hui est finalement une version moderne des pratiques des peuples nordiques de la Préhistoire. Pour se déplacer et pour chasser plus facilement dans des espaces naturels enneigés, ils utilisaient déjà des sortes de patins en bois… Cela se rapproche de ce qu’on appelle aujourd’hui le ski de randonnée nordique (SRN) qui a donné naissance ensuite à différentes disciplines : le ski de fond, le télémark (technique de ski de descente avec talon libre) ou encore le ski alpin de descente.

Le ski de randonnée nordique (SRN) : on évolue sur des terrains non aménagés à pente faible ou moyenne. Le SRN est un peu un mélange de ski de fond, télémark et ski de descente. On utilise des skis spéciaux de taille intermédiaire entre des skis de fond et des skis alpins. Ils sont dotés de carres et la semelle contient des écailles anti-recul. Comme pour le fond ou télémark, le système de fixation laisse le talon libre. Le passage de la montée à la descente ne nécessite pas de manipulations particulières.

Arbres sous la neige

Le ski de randonnée alpin : vous l’avez compris, la grosse différence avec le SRN, c’est que l’on va s’aventurer sur des pentes plus élevées mais on reste toujours en pleine nature. Du coup, en montée, on pourra utiliser des peaux de phoques sous les skis pour limiter le recul. Les skis seront plus stables et moins souples que ceux utilisés en SRN. Si les fixations permettent de libérer le talon en montée, elle peuvent par contre se bloquer pour la descente. Pour s’attaquer au ski de rando alpin, il faut une bonne condition physique, car la montée n’est pas de tout repos (certaines portions se font parfois à pied, matériel sur le dos ou à la main) ! Il ne faut pas arriver en haut épuisé ! Pour un débutant, il est conseillé de démarrer par 700 -900 mètres de dénivelé positif à faire en 2-3 heures…

Le point commun entre ces deux pratiques de ski de randonnée reste que vous évoluez dans des espaces naturels non aménagés, en pleine immersion dans la nature. Si vous ne connaissez pas bien la montagne, le mieux pour une première découverte est de partir accompagné !

Trouver son matériel

Montagne neige Drôme

Trouver son accompagnateur

Partir en séjour dans la Drôme

 

 

 

 

Partager sur

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Lire plus Lire moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *